Rev

Certaines questions reviennent régulièrement dans la bouche des bricoleurs concernant les revêtements de sols. Aussi, pour éclairer  vos lanternes, nous avons décidé de répondre aux trois questions les plus fréquemment posées et de vous donner nos trucs et astuces. Ouvrez grand vos oreilles donc !

  • Pour assurer la planéité d’une pose de dalle

Il faut tout d’abord que la chape de départ soit plane. Prévoyez en extérieur d’incliner d’1 cm par mètre la chape afin de permettre l’écoulement des eaux ! Sinon gare aux inondations !

Si votre chape est trop irrégulière ou inégale, envisagez de faire un ragréage. Le ragréage consiste à répandre un produit auto-lissant sur le sol afin justement de lui donner une meilleur planéité et de faciliter la pose du revêtement. Une autre solution consiste à compenser la chape avec du mortier de 3cm d’épaisseur minimum mais cette solution demande des muscles pour porter le mortier !

  • Surplus pour la pose du carrelage

Lors de la pose du sol, il est important de prévoir une quantité supplémentaire de dalles par rapport à la surface réelle. Généralement, on conseille de prévoir 5% de plus pour la pose de carrelage avec joints alignés par rapport à la pose traditionnelle. Si vous souhaitez poser vos dalles en diagonale, vous devez prévoir 10% en plus. En effet, la pose en diagonale demande plus de coupes aussi vous avez besoin de plus de carrelage.

 

  • Pour coller un sol souple

La question de savoir si l’on peut coller un sol souple sur un ancien revêtement revient fréquemment. Il est conseillé d’enlever l’ancien support dans la mesure où la colle a besoin d’un support sain, propre et absorbant. Comme n’importe quelle réalisation par collage, il est nécessaire que le support soit le plus propre possible afin de ne pas nuire à l’adhérence. Enfin, pour bien préparer votre sol, nous vous conseillons l’application d’un primaire d’accrochage. Ce produit favorisera l’adhérence du mortier colle, quel que soit votre sol de départ.