La longue histoire de Pia Gazil et lart des fresques murales

Lyon, capitale des  fresques murales

Plus connue pour ces traboules ou ses bouchons, Lyon est également la capitale française des fresques murales en trompe l’œil. Depuis les années 80, 150 murs peints ont été dénombrés faisant ainsi de Lyon la capitale française de l’art pariétal moderne. Dès le XIXème siècle, la peinture murale occupe déjà une place importante à Lyon. De nombreux peintres tels que Denoyel, Denuelle, Jobbe Duval, Auguste Perrodin ou Charles Lameire exécutent pour des églises ou des lieux publics des fresques monumentales impressionnantes. Cette tendance artistique des fresques murales n’a cessé de se préciser au fil des ans, jusqu’à atteindre son paroxysme dans les années 80 avec quelques artistes et des ateliers comme Mur’Art ou Cité Création. Affichant des identités culturelles fortes, les fresques murales ont pour vocation de révéler, d’embellir, d’enchanter des bâtiments, des cités, des quartiers, des villes et parfois même des entreprises. Parmi les fresques les plus célèbres de Lyon, on peut citer La fresque des Lyonnais dans Lyon 1er mettant en scène des personnages historiques ou contemporains lyonnais marquants (l’abbé Pierre, Les Frères Lumières, Bernard Pivot, Edouard Herriot, Bocuse…). La Bibliothèque de la Cité représente une immense bibliothèque recensant plusieurs centaines d’écrivains de genres différents (roman, poésie, théâtre, science fiction, polar, BD…) de Lyon et de Rhône-Alpes : c’est l’une des fresques incontournables de Lyon.

Partenariat artistique pour Pia Gazil

Pour mettre en œuvre des projets d’une telle envergure, la coopération de partenaires publics et privés est nécessaire. Depuis 1965, Pia Gazil, le plus important spécialiste indépendant de peinture de la région Rhône-Alpes, est le partenaire privé de Cité Création. Plusieurs chantiers imposants ont été réalisés dans le Grand Lyon à partir de leur peinture pour bâtiments et murs extérieurs. En tant que partenaire de ces œuvres murales à très grande échelle, Pia Gazil prouve son expertise dans le domaine des peintures pour bâtiments et murs à caractère décoratif. Favorisant l’expression d’une société et de ses citoyens, la peinture murale (premier style inventé dans l’histoire de la peinture) jouit de l’intérêt d’un public curieux et respectueux de chefs d’œuvre contemporains, visibles par le plus grand nombre.

Les fresques murales

La fresque de Shangai (conception Shi Qi Ren à Lyon 8e ) réalisée en 2006 à l’occasion du 20ème anniversaire de la coopération entre la Région Rhône-Alpes et la municipalité de Shanghai est un exemple de participation de Pia Gazil à la réalisation de fresques.

 

 

 

Pia Gazil participe également à la réalisation de trois nouvelles fresques en 2004, 2005, 2006  revisitant la vision de la Tour de Babel.

La première fresque, située à l’entrée du Boulevard des États-Unis, représente la Tour de Babel selon Nicolas Du Crécy.

La deuxième fresque reproduit La Tour de Babel de Pieter Bruegels l’Ancien peintre de la Renaissance et réalisé en 1563. Le célèbre tableau représente le mythe de l’ingéniosité humaine et de l’altérité.

 

Enfin, la dernière fresque a être conçue est La Tour de Babel du futur que l’on doit au concepteur du musée des confluences (le cabinet d’architecte Wolf D.Prix/Coop Himmel). L’astuce des architectes fut de transformer ce futur antérieur en une réalité projetée, comme une image de synthèse.